Combles de l'Hôtel de Ville de Versailles (78000)

Programme :

Réhabilitation de locaux d'archives et d'un logement en bureaux

Surface : 990m2 SHON

Maîtrise d'Ouvrage :

Monsieur le Maire de Versailles & Direction de la construction de la Ville de Versailles

Maîtrise d'Oeuvre :

Agence Demont Reynaud /PPIl (architecte mandataire)
Betom Ingénierie (Bureau d'étude tous corps d'états)
Aréalis (space-planner)

Phase : Chantier en cours (livraison été 2012)

Coût des travaux : 1,27 M €

Intentions de projet :Notre intervention concerne l’aménagement de bureaux au niveau inférieur des combles de l’Hôtel de Ville.

Le quatrième étage de l'Hôtel de Ville de Versailles est un espace singulier de par sa volumétrie atypique (13 mètres de hauteur de combles sous faîtage) ce qui constitue la source d’inspiration de cette rénovation par la valorisation de ce qui est déjà là, l'amplitude spatiale.

Le projet propose l’aménagement de bureaux tout en offrant une meilleure lecture globale et unitaire de cet espace. Avant les travaux l'état de cet étage laissait peu comprendre aux visiteurs qu'ils se trouvaient là déjà dans les combles, sous la toiture. Les verrières étaient opaques, les cloisons droites ne permettaient pas de lire les rampants de toiture.

Nous avons souhaité faire apparaître la structure de la charpente et travailler un lambris qui évoque le voligeage de la couverture et les rampants de toiture. Une nouvelle isolation a été installée en sandwich entre le voligeage (planches sur lesquelles sont clouées les ardoises) existant et le nouveau lambrissage en bois (traité de manière contemporaine.)

Pour rompre avec l’aspect vertical du volume de toiture, les espaces de travail sont définis par une bande servante horizontale. Il s’agit d’une paroi contemporaine conçue tel un « origami » qui intègre des espaces de rangements nécessaires aux postes de travail, tout comme les fenêtres basses du 4ème niveau.

Les verrières jumelles ont été rassemblées, agrandies, et une grande verrière centrale a été créée dans l’Open-Space Nord. Cela permet une meilleure diffusion de la lumière provenant des ouvertures de toiture et cela offre aussi à la vue les combles supérieurs .

Les cloisons séparant le grand open-space situé en façade Nord, des bureaux isolés, prévus en façade Sud, sont constituées de verre afin de gagner la lumière provenant du Sud-ouest et les dégagements visuels pour les postes de travail situés au nord.

Des failles ont été ouvertes le long de la façade Nord (dans le corps principal), elles apportent une lumière naturelle indirecte qui met en valeur les rampants de toiture tout en laissant les filer.

Dans la Salle Rotonde, nous avons proposé de démonter le plancher technique coupant la vue du volume de la coupole que nous avons repensé par cintrage de plaques de plâtres redessinant un volume en ogive. L’espace rotonde possède une grande lucarne sortante à l’axe Nord/Sud et quatre oculus. Les boiseries intérieures de ces ouvertures étaient, avant les travaux toutes traitées de la même façon par des embrasures indifférenciées.

Des embrasures en canon ont été réalisées pour les oculus de la rotonde ce qui réoriente l’espace vers son dégagement le plus noble.

Photographie © PPil
Hôtel de Ville de Versailles: Photographie © PPil

© Patrick Tourneboeuf
Hôtel de Ville de Versailles: © Patrick Tourneboeuf

© Patrick Tourneboeuf
Hôtel de Ville de Versailles: © Patrick Tourneboeuf

© Patrick Tourneboeuf
Hôtel de Ville de Versailles: © Patrick Tourneboeuf

© Patrick Tourneboeuf
Hôtel de Ville de Versailles: © Patrick Tourneboeuf

© PPil
Chantier Mai 2012: © PPil